Conseils Pratiques Mutuelle / 20-07-2012

Choisir et déclarer son médecin traitant

Choisir et déclarer son médecin traitantDepuis la réforme du 1er juillet 2005, chaque assuré social de plus de 16 ans doit choisir et déclarer un médecin traitant à sa Caisse d'Assurance Maladie. C’est ce dernier qui va « coordonner » vos soins, et en cas de besoin vous orienter vers un spécialiste. Ce « parcours de soins coordonnés » vous permet de bénéficier de meilleurs remboursements de vos soins par l’Assurance Maladie.

Le choix de votre médecin traitant est libre. De même, le médecin peut refuser de devenir votre médecin référencé.

Pourquoi choisir un médecin traitant ?

Lors d’une consultation chez le médecin traitant, généraliste ou spécialiste, conventionné ou non et exerçant en cabinet, à l'hôpital ou en centre de soins, vous devrez remplir le formulaire de déclaration de médecin traitant et le renvoyer à votre organisme d'Assurance Maladie.

Vous entrerez alors dans le « parcours de soins coordonnés » et serez remboursé normalement. Dans le cas d’une déclaration du médecin traitant pour un mineur âgé de 16 à 18 ans, l'un de ses parents devra signer le formulaire.

Votre médecin référencé devient alors votre interlocuteur unique et privilégié en cas de problèmes de santé. Il vous reçoit pour une première consultation, vous soigne et coordonne votre parcours de soins et votre suivi médical. C’est lui qui vous orientera, en cas d’examens complémentaires ou spécifiques, vers le spécialiste dont vous avez besoin.

Si vous n’avez pas déclaré de médecin traitant, vous êtes « hors du parcours de soins » et le montant de vos remboursements est diminué de 10 %. De même, si vous consultez un spécialiste avec dépassement d’honoraires sans avoir suivi le « parcours de soins coordonnés », ces dépassements ne vous seront pas remboursés par votre Assurance Maladie.

Plusieurs spécialistes peuvent être consultés directement sans « parcours de soins coordonnés », comme le dentiste, l’ophtalmologiste, le psychiatre ou le gynécologue.

Vous souhaitez changer de médecin traitant ?

Vous déménagez, vous êtes en désaccord avec votre médecin traitant, vous pouvez librement et à tout moment changer de médecin traitant. Aucun motif ou justificatif ne vous sera demandé.

Vous devrez remplir un nouveau formulaire d’adhésion avec votre nouveau médecin référencé et le renvoyer à votre Caisse d’Assurance Maladie afin d'en déclarer un nouveau.

Ce n’est pas obligatoire, mais pensez à prévenir votre ancien médecin traitant afin d’obtenir votre dossier médical complet pour le transmettre à votre nouveau praticien.

Vous êtes malade loin de chez vous ou votre médecin traitant est absent ?

Lorsque vous êtes en vacances ou en déplacement loin de chez vous, vous pouvez consulter le médecin de votre choix, sans conséquence sur vos remboursements. Le médecin devra préciser les raisons de votre visite sur la feuille de soins, par exemple « hors résidence habituelle ».

De même, en cas d'urgence, vous pouvez consulter un autre médecin que votre médecin traitant. Il vous facturera au tarif conventionné et précisera « urgence » sur la feuille de soins. Pensez ensuite à prévenir votre médecin référencé pour la mise à jour de votre dossier médical.

Si votre médecin traitant est en congés ou malade, vous pouvez consulter son remplaçant. C’est ce dernier qui devra justifier de son intervention sur la feuille de soin et le taux de remboursement est maintenu.

Pour trouver et choisir un médecin traitant proche de chez vous, vous pouvez consulter l'annuaire sur www.ameli.fr.

Consulter les offres des mutuelles

Carine ECKERT
Crédits photo : © Fotolia